Client léger vs. Client lourd : la réalité environnementale

Fred Milon
Written by: Fred MilonPublished: April 10, 2017

Vous pourriez choisir de travailler avec des clients légers en environnement VDI pour de nombreuses raisons : ils sont faciles à utiliser, rapides à déployer, coûtent moins cher à l’achat, sont gérables à distance, permettent d’automatiser la sécurité… Ils présentent également de nombreux avantages en termes de protection de l’environnement, et sont de fait particulièrement intéressants pour les entreprises qui se sont engagées dans une démarche de réduction de leur empreinte environnementale.

Pour commencer, un client léger est bien moins énergivore qu’un PC traditionnel, ou client lourd. La plupart d’entre eux ne consomment que 15 watts par heure, là où notre ami le PC affiche une consommation entre 80 et 250 watts par heure. Quand il est en veille – et souvenez-vous d’ailleurs qu’un administrateur informatique peut éteindre un client léger à distance au cas où un utilisateur peu consciencieux oublie de le faire avant de rentrer chez lui -, un client léger ne consomme que 1 watt par heure, tout en restant prêt à redémarrer en seulement quelques secondes. Un bon point déjà pour l’empreinte environnementale, sans compter la facture d’électricité. Et ce n’est pas tout !

Puisqu’un client léger utilise moins d’énergie, il chauffe moins. Il n’a donc pas besoin de ventilateur et n’est de fait composé d’aucune pièce mobile. Avec moins de composants à l’intérieur du boîtier, il tend à durer plus longtemps. Ce qui signifie moins de terminaux fabriqués dans le monde, moins de lignes de production, moins de matériaux utilisés…

Pour aller plus loin, cela signifie également moins d’avions, de trains et de véhicules sur les routes, puisant dans des ressources précieuses et brûlant du carburant pour livrer du matériel. Ici encore, notre empreinte environnementale continue de chuter. Puisqu’ils sont plus fiables que des PC, ils nécessitent aussi moins de techniciens prenant la route pour venir les réparer.

Le facteur de forme des clients légers a également son importance – ils sont plus petits que leur pairs “lourds”, de plus grosses quantités peuvent donc être livrées en une fois, mutualisant ainsi les frais de livraison et économisant les ressources.

Et si on va encore plus loin, vous vous souvenez qu’un client léger n’a pas besoin de ventilateur car il ne génère que très peu de chaleur ? Conserver une température convenable dans les bureaux est plus facile, et consomme moins d’air conditionné. A nouveau, nous permettons d’économiser de l’énergie. On pourrait y rétorquer que, les clients légers fonctionnant dans un environnement virtuel, il faut forcément maintenir des salles de serveurs au frais. Certes, mais ces salles sont généralement bien plus petites que le reste des espaces de travail.

En résumé, un client léger peut permettre à l’entreprise d’économiser énormément en termes de consommation énergétique, et d’épargner le monde de quantité d’agents polluants. Réduisez votre empreinte environnementale en passant au virtuel, et contribuez à un monde meilleur. Réservez votre démo IGEL aujourd’hui !